Si je t’oublie Jérusalem

Jérusalem…

La première fois  que je suis arrivée à Jérusalem, c’était comme si je revenais à la maison, et à mon départ, j’ai pleuré comme si je m’arrachais à ma terre natale pour retourner en exil…Depuis, souvent dans la prière, j’expérimente combien Jérusalem me manque ! 
«Si je t’oublie Jérusalem, que ma droite se dessèche… » Ps 137, 5
C’est de ce manque que sont nées ces chansons, mais aussi  de la tristesse qu’une grande partie de l’Eglise ait oublié d’où elle vient, que ses racines sont dans le peuple juif, qu’elle est greffée sur Israël, l’Olivier franc… que Jésus, les Apôtres et tous les premiers chrétiens étaient des juifs qui priaient des prières juives… Dieu ne change pas, il n’oublie pas ses promesses, il ne retire pas son alliance.
« Pour l’amour de Sion, je ne me tairai pas… » (Is 62, 1)

Je l’aime – Poésies de Thérèse de Lisieux

Thérèse une grande amoureuse de Jésus….

J’ai rencontré Thérèse de Lisieux lorsque j’avais 15 ans au travers de son autobiographie « Histoire d’une âme ».

Je venais de découvrir l’amour fou de Dieu. Au début de ma lecture, j’ai été franchement agacée par les pâquerettes et les petites fleurs et puis j’ai été touchée par la force d’âme de Thérèse, sa passion et sa recherche d’un don absolu à Dieu… A travers ses écrits, Thérèse est devenue une maîtresse spirituelle pour moi et elle m’a suivie jusqu’à ce jour ! Sa petite voie de confiance et d’amour est un chemin direct vers Dieu, simple mais très exigeant !
Quand j’ai commencé à composer, tout naturellement je me suis penchée sur ses poésies…

Dans cet album, j’ai voulu mettre en avant l’amour.
Ce ne sont que des chansons d’amour, très mystiques parfois, mais nous sommes tous appelés à cette intimité avec Jésus !

J’ai composé ces chansons à des époques différentes, mais mon désir était le même : chercher des mélodies et des rythmes qui raconteraient cet amour avec un langage qui dépasserait les murs des églises.

J’aime la chanson française et le jazz, c’est une musique propice à raconter l’amour et elle m’a rattrapée malgré moi ! Et les mélodies se sont faufilées, au détour de mon quotidien, le jour, la nuit, en enfilant un manteau alors que j’étais déjà en retard… rien de calculé… elles ont surgit comme de nulle part… Et puis en studio, certaines se sont mises à swinguer… et cela m’a beaucoup plu !

Je suis sûre que Dieu aime le jazz ! et ce qui sort du cadre….
Il est bien différent de toutes les boîtes dans lesquelles on le met…
Puissent ces chansons réveiller l’amour dans nos cœurs…

 

 

Louanges celtiques

Jésus au travers de la musique celtique….

Du Prologue de Jean à l’Apocalypse, un voyage avec Celui qui est le chemin, la vérité, la vie…

J’étais en studio pour finir mon album solo précédent lorsqu’a germé l’idée de cet album celtique centré sur Jésus. J’avais déjà quelques compositions dans ce style.

En France la musique celtique est peu investie par les chrétiens pourtant en Bretagne et dans différentes région de l’Europe la chrétienté est née celtique implantée par les moines irlandais des premiers siècles. Il existe donc un héritage chrétien celtique et mon désir est de puiser à ses sources.

J’ai remarqué aussi que certains chants à consonance celtique ont l’art de faire vibrer les fibres profondes des cœurs, comme un chant de nos pères dans la foi, comme un ADN qui pouvait être ignoré et qui se réveille.

J’avais envie de dire qui est Jésus avec un contenu biblique et théologique à travers des chants qui permettrait de « voyager » avec lui…

Jean était l’évangéliste de l’Eglise celtique des premiers siècles

Image

On ne t’appellera plus délaissée

Un album pour bénir les femmes…

Quand je me mets au piano et que je commence à chanter, la présence de Dieu, sensible ou non, est là. Je Lui parle en chantant et Il me répond d’une manière indicible mais si claire. Mes chansons sont ce dialogue où je Lui prête aussi ma voix… Elles sont comme différentes couleurs de l’âme au fil des jours et des circonstances de la vie : la recherche de Dieu, de la paix, le doute, le désert intérieur, l’amour, la confiance, la peur et le courage, la foi, la joie… Elles sont nées comme une résonance des mots de la Bible dans ma vie.

Toutes ces chansons ne sont finalement que des chansons d’amour, un parfum qui se répand.
J’ai essayé de me laisser guider par le Souffle de Dieu dans tous les détails de cet album, Il m’a menée sur des chemins nouveaux où j’ai laissé tant de croyances qui m’emprisonnaient.

Ce sont des femmes et des amies qui m’ont réclamé d’enregistrer ces chansons parce qu’elles les avaient touchées. Alors j’ai fini par obéir et j’ai travaillé en pensant à elles.
Le Talmud dit que Dieu compte les larmes des femmes… j’aime aussi me rappeler qu’Il a fait rire Sarah !

Des personnes ont prié pour toi qui écouteras cet album, puisses-tu goûter Sa présence, Il est toujours là….